Etats-Unis : Ben Carson, l’autre outsider républicain

Le dernier candidat en date à donner la migraine aux responsables du Parti républicain est un neurochirurgien retiré des blocs opératoires, Ben Carson, l’unique candidat afro-américain des primaires. Dans l’ombre du tonitruant magnat de l’immobilier Donald Trump, ce parfait novice en politique s’est tranquillement installé à la deuxième place, en termes d’intentions de vote,tom ford lunettes, au niveau national. A la veille du troisième débat opposant les prétendants à l’investiture républicaine qui devait se dérouler à Boulder (Colorado), mercredi 28 octobre, il a même pris les devants dans le premier Etat à se prononcer, l’Iowa, Etat rural où son conservatisme et sa religiosité font merveille.

Contrairement à l’héritier Trump, Ben Carson a pour lui un parcours propre à inspirer les scénaristes d’Hollywood, et qui a d’ailleurs déjà fourni la matière à un téléfilm (Gifted Hands, 2009). Né dans les quartiers populaires de Detroit au sein d’une famille désaccordée puis séparée, il parvient tout d’abord à modérer un tempérament de bagarreur en se plongeant dans la Bible. Sous la férule d’une mère exigeante, il se lance ensuite à corps perdu dans les études et accède à la prestigieuse université de Yale. Diplômé en psychologie, il se tourne vers la neurochirurgie et devient en un temps record un grand nom de la médecine dans un des meilleurs établissements des Etats-Unis,lunette de vue marc jacobs homme, l’hôpital Johns-Hopkins de Baltimore.

La notoriété de M. Carson, décoré en 2008 par le président George W. Bush de la plus haute distinction civile américaine, a très vite dépassé le cadre des milieux hospitaliers. Sa popularité a été dopée par la publication de nombreux livres à succès, dont certains écrits avec son épouse, Candy. Ces ouvrages jalonnent son évolution vers une ambition politique qui s’affirme en 2013. Invité d’honneur d’un rassemblement annuel de religieux à Washington,lunette marc jacob homme, le National Prayer Breakfast, il y critique avec virulence la politique du président démocrate Barack…

Advertisements