Les avocats japonais à,film complet gratuit; l’offensive contre la peine de mort

C’est une mobilisation inédite contre la peine de mort au Japon. Profitant, vendredi 7 octobre, de sa convention sur la protection des droits de l’homme organisée à Fukui (centre), la Fédération des associations des barreaux du Japon (JFBA) a adopté au terme de débats houleux une « déclaration sur l’abolition du système d’exécution capitale ».

La JFBA souhaite la suppression de la peine de mort avant la tenue,lunette de soleil chanel 2016, en 2020, dans l’archipel d’un congrès de l’ONU sur la prévention des crimes et la justice. Elle appelle à l’introduction d’alternatives comme la détention à vie sans possibilité de libération conditionnelle.

Pour la JFBA, qui réunit les 37 000 avocats du Japon et des professionnels du droit, c’est une avancée. Jusque-là, et même si la majorité de ses membres s’opposent à la peine capitale, elle se contentait de promouvoir les débats sur cette question et de protester à chaque exécution. « Je crois que nous avons réussi à instaurer un environnement propice à une action pour l’abolition », expliquait fin septembre Yuji Ogawara, chargé du dossier au sein de la fédération.

Depuis le retour au pouvoir du premier ministre Shinzo Abe en 2012, 16 condamnés ont été exécutés, suscitant à chaque fois les protestations de l’ONU, de l’Union européenne et d’organisations comme la Fédération internationale des droits de l’homme.

Cellules éclairées jour et nuit

Quelque 124 personnes sont aujourd’hui dans le couloir de la mort nippon,lunette chanel solaire, selon le ministère de la justice, dont 89 dans l’attente du verdict d’un appel. Le Japon est critiqué non seulement pour les exécutions, mais aussi pour les conditions de détention des condamnés. Ils restent sans contact avec l’extérieur dans une cellule de 5 m² toujours éclairée et surveillée. Ils ne sont informés de leur exécution – toujours par pendaison – que quelques heures avant.

L’attente peut durer plusieurs décennies. Et les erreurs ne sont pas rares. En mars 2014, Iwao Hakamada…

Advertisements