occhiali carrera vista,occhiali uomo carrera,Marc Ladreit de Lacharrière – « L’art est la meilleure réponse à l’ignorance »,carrera occhiali da sole vintage,
carrera occhiali economici

Marc Ladreit de Lacharrière ,dior lunettes de soleil 2016;: « L’art est la meilleure ré,lunette polaroid;ponse à l’ignorance »

A 76 ans, l’homme d’affaires français Marc ­Ladreit de Lacharrière lève le voile sur une collection dont une partie est ­consacrée aux arts premiers, une soixantaine de pièces exposées au Musée du quai Branly-Jacques Chirac du 23 novembre ­prochain au 2 avril 2017. Plus qu’un en­semble d’œuvres, une démarche militante. La lettre de Jacques Chirac,persol, reproduite dans le catalogue de l’exposition, vous exhortant à rendre publique votre collection date du 25 avril 2011… Vous avez pris votre temps ! J’ai mis le temps parce qu’à l’époque c’était mon jardin secret. ­Lorsque j’ai su qu’on allait célébrer l’anniversaire des dix ans du Quai Branly, et qu’on allait lui donner le nom de Jacques Chirac, j’ai pensé qu’il était temps de par­ticiper à la reconnaissance de ces civilisations. D’où l’intérêt pour l’art africain vous vient-il ? Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été entouré d’œuvres d’art. J’ai fait mienne la définition de Stendhal pour qui « le beau est une promesse de bonheur ». C’est un plaisir qu’on ne peut pas se refuser. Ma mère nous emmenait régulièrement au Musée du Louvre. Adolescent,lunette tom ford femme, j’ai continué,Marc Ladreit de Lacharrière – « L’art est la meilleure réponse à l’ignorance », mais en m’ouvrant un peu plus. Ainsi, j’allais dans les galeries, comme celle de Denise René [qui exposait l’art abstrait géométrique]. Je m’intéressais d’autant plus à l’art contemporain que j’avais une cousine,marc jacob solaire, plus âgée, qui n’était autre que Niki de Saint Phalle. Progres­sivement, avec les moyens qui étaient les miens à l’époque, j’ai commencé à acheter. Des lithos d’abord,Marc Ladreit de Lacharrière – « L’art est la meilleure réponse à l’ignorance », plus abordables. Je me rappelle avoir acquis ainsi un ­Vasarely. Mais aussi un Bernard Buffet. Mes goûts étaient déjà éclectiques ! Plus tard,Marc Ladreit de Lacharrière – « L’art est la meilleure réponse à l’ignorance », dans les ­années 1980,Marc Ladreit de Lacharrière – « L’art est la meilleure réponse à l’ignorance », je travaillais chez L’Oréal, qui possédait aussi la galerie Artcurial. J’en étais membre du conseil d’administration. C’était l’émergence des cadres, à l’époque. Quand ils avaient une promotion, ils faisaient trois choses : laquer leur…

Advertisements